«Ce qui est second, n'est pas toujours secondaire.» Articles

Les troubles Dys...

« Dys : Préfixe issu du grec, qui signifie trouble, anomalie, altération... »

Site internet d’informations et de ressources sur la dyslexie-dysorthographie à l’usage des enseignants. -lien-

Un «guide de survie» réalisé par un enseignant lui-même «dys», à destination des lycéens. -lien-

Guides pratiques à disposition des AVS portant sur des pathologies rencontrées en orthophonie. -lien-

Le coin des Dys sur le site instit.info. -lien-

La Framakey orientée «dys» est une compilation de logiciels libres à installer sur une clé USB pour les élèves et les collégiens présentant un trouble spécifique du développement (les troubles «dys» : dysphasies, dyspraxies, dyscalculies, dyslexies-dysorthographies et TDA/H). -lien-

Petit lexique non exhaustif des différents troubles Dys.
Extrait du livre "Troubles des apprentissages. Dictionnaire pratique" (juin 2013) de Jérôme Bessac.

Dysarthrie (élocution)
Trouble de l'élocution, ayant pour origine une paralysie, une dégénérescence des muscles des organes de la phonation (langue, lèvre, larynx, palais, mâchoire...)

Dyscalculie (numération)
Trouble des aptitudes numériques. Capacité à comprendre et à utiliser les nombres

Dyschronie (temps)
Trouble du développement cognitif se manifestant par un déficit de la symbolisation du temps. Difficulté ou impossibilité de prévoir, d'anticiper, d'évoquer des chronologies et des durées.

Dysexécutif (fonctions exécutives)
Trouble des fonctions exécutives : en l'absence d'un retard mental global c'est un déficit au niveau des capacités à planifier, organiser, mener à bien, terminer une tâche non routinière et à analyser une situation. La personne à du mal à appréhender, analyser, comprendre les sollicitation de son environnement et à réagir au stimuli de manière pertinente.
Ces perturbation entraînent des difficultés :
- à focaliser son attention durablement
- contrôler son comportement, arrêter un comportement inadéquat (anticipation)
- stopper une action au bon moment
- à s'adapter à un nouvelle environnement ou une nouvelle situation
- prendre des initiatives, faire des choix (planification)
- s'engager dans une activité (procrastination)

Dyssynchronie (sa maturité face aux personnes du même âge)
Dyssynchronie interne : décalage entre développement intellectuel, affectif, émotionnel et la maturité (enfant précoce).
Dyssynchronie sociale : décalage entre le développement mental qui entraîne une progression scolaire plus rapide que les autres enfants du même âge et « problème de limite » posé très tôt avec les parents (enfant précoce).

Dysgnosie (les sens)
Trouble cognitif se manifestant par une difficulté à identifier ou intégrer les informations transmises par les organes sensoriels.

Dysgraphie (langage écrit)
Trouble du langage écrit se traduisant par une difficulté du geste graphique (écriture manuelle, motricité fine).
Une dyspraxie entraîne toujours une dysgraphie : dysgraphie spécifique
Par contre :
Tous les enfants dysgraphiques ne sont pas dyspraxiques, si ils présentent une déficience intellectuelle, des troubles psychoaffectifs, ou une scolarité déficiente : dysgraphie non spécifique.

Dyskinésie (mouvement)
Mouvement anormal de la face, de la tête, des membres, du tronc (s'arrête pendant le sommeil).

Dyslexie (lecture)
Déficit sévère d'origine neurologique dans le processus d'acquisition de la lecture et de l'orthographe chez un enfant d'intelligence normale.
Difficulté à manipuler mentalement les sons.
Difficulté de mémorisation à court terme.
Dyslexie phonologique : problème de correspondance entre les graphèmes (b/d ou u/n) et les phonèmes (p/b ou t/d)
(difficulté à lire les mots inconnus, à l'apprentissage de la lecture...)
Dyslexie lexicale : lecture coûteuse car le lecteur ne suit que les règles de lecture et les mots irréguliers ne sont pas lu correctement (femme, monsieur...). L'attention ne réside que dans le déchiffrage, le décodage. Difficulté de lecture des graphies complexes (euil, phr, oin...)
Dyslexie mixte.
Dyslexie visuo-attentionnelle (altération du processus visuel: mauvais balayage de la page).

Dysmnésie ou Troubles mnésiques (mémoire)
Altération des troubles de la mémoire.

Engramme En neurophysiologie, l'engramme est le nom donnée à la trace biologique d'une situation, d'un acte, d'une sensation, que les circuits neuronaux conservent en mémoire. Cette trace mnésique représente la transformation d'une information stockée dans la mémoire à long terme. Elle est susceptible d'être récupérée ou de resurgir à tout moment.
Ce processus de transformation des informations en schéma mnésique reste intacte dans beaucoup de cas d'amnésie car l'oubli d'une information conservée dans la mémoire à long terme serait dû à un déficit du processus de récupération qu'à l'effacement d'un souvenir.

MEMOIRE Plusieurs sous-système situés dans différentes régions du cerveau.
- Mémoire à court terme (MCT) : attention portée aux éléments de la mémoires sensorielle. Information conservée moins d'une minute.
- Mémoire à long terme (MLT) : permet de se rappeler une information apprise : mémoire de traitement.
Elle est continuellement disponible mais pas toujours accessible...!
Elle regroupe :
- la mémoire épisodique (évènements vécus)
- la mémoire sémantique (mots, idées, concepts)
- la mémoire procédurale (ex : celle utile pour conduire une voiture)
- Mémoire de travail (MDT) : partie qui conserve et qui traite l'information durant l'exécution de divers tâches et l'apprentissage.

Dysorthographie (orthographe, expression écrite)
Trouble de l'expression écrite et défaut d'assimilation des règles d'orthographe et de grammaire.

Dysphasie (langage oral) – Terme actuel «Trouble spécifique du langage oral».
Trouble sévère et durable de l'apprentissage et du développement du langage oral.
- langage spontané réduit.
- vocabulaire imprécis et rudimentaire.
- problème de communication.
Ce trouble est structurel et d'origine développementale).
- Dysphasie expressive (sur les voies de sortie) organisation des mots, sens de la phrase.
- Dysphasie réceptive (rare) traitement de l'information.
- Dysphasie mixte.

Dysphorie (humeur)
Dysthymie

Trouble de l'humeur : sentiment d'insatisfaction, de tristesse d'anxiété, de tension, d'irritabilité.

Dyspraxie (moteur)
(Praxie :
ensemble de mouvements intentionnels et coordonnés.)
Trouble du développement moteur et trouble de l'acquisition des coordinations (TAC).
Différences entre les TAC qui sont des troubles du mouvement (courir, sauter, attraper...) et les dyspraxies qui sont des troubles du geste relevant d'un apprentissage lié à un contexte (jouer d'un instrument, utiliser des couverts, s'habiller, écrire, nouer ses lacets...).
Trouble cognitif : l'enfant n'automatise pas ses gestes et doit mette en place un contrôle volontaire coûteux au niveau attentionnel d'une succession de mouvements séquentiels pour exécuter un geste.
- grande motricité : courir, sauter, marcher (il cogne, tombe, casse, renverse...)
- petite motricité : graphisme (ciseaux, coloriage, habillage …)
La réussite exceptionnelle d'un geste n'est par reproductible...!! (donc pas de tu vois quand tu peux...)

Difficultés pour s'organiser spatialement et séquentiellement. (dans la classe, sur ses cahiers...)
Difficultés pour dénombrer des objets (mauvaise coordination entre le doigt qui pointe l'objet et l'oeil) l'enfant compte et recompte en se trompant systématiquement.
Difficultés sur les relations spatiales : 13 ou 31 (position de l'unité et de la dizaine).
Dyspraxie constructive : difficulté dans la relation spatiale des objets : assemblage, jeux de construction, montage de meuble, bricolage.
Dyspraxie constructive visuo-spatiale : associe le trouble du geste et le trouble du regard avec un problème de balayage donc difficulté en lecture.
Dyspraxie constructive non visuo-spatiale : pose moins de problème en lecture et en assemblage grâce par exemple à une notice explicative avec dessins.

Dyspraxie non constructive : difficulté dans la successivité et la séquentialité des gestes et dans l'enchaînement des séquences gestuelles : habillage, écriture, fourchette, couteau...
Dyspraxie idéatoire : chronologie et succession des séquences geste (mettre sous enveloppe...).
Dyspraxie idéomotrice : problème dans l'organisation du geste en l'absence d'un objet (mimer une action, faire signe de passer).
Dyspraxie d'habillage .
Dyspraxie gestuelle (gestes globaux comme la marche, le vélo, la natation...).
Dyspraxie orofaciale (muscle de la bouche et du larynx).

Dystonie
Contraction prolongé prolongée et involontaire des muscles de plusieurs parties du corps avec des tremblements.

- Médiation - Inclusion - Intégration - Aide compensatrice - Accessibilité pédagogique - Accompagnement -