«Ce qui est second, n'est pas toujours secondaire.» Articles
«Accompagner n'est pas se substituer...»

Plaidoyer pour la reconnaissance du rôle pédagogique des AVS.

Afin d'éclaircir le sens de nos actions, il apparaît aujourd'hui nécessaire de préciser si il doit y avoir une dimension pédagogique dans nos interventions.
Dans le cas où nous collaborons au projet de scolarisation de l'élève et si nous faisons partie intégrante du dispositif mis en place, il ne faut pas perdre de vue l’égale importance de chacun dans un dispositif d’éducation et garder à l'esprit que «ce qui est second n’est pas toujours secondaire».
C'est pourquoi selon moi, nous ne pouvons pas déduire la notion pédagogique de l'intervention d'un AVS, sans oublier bien évidemment que la responsabilité pédagogique, l'enseignement, l'instruction, la didactique appartiennent à l'enseignant...! Mais cette vérité n'a jamais été contestée...me semble-t-il.

Si
- savoir identifier des enjeux,
- porter et transmettre des valeurs éducatives en permettant à des enfants de participer, de partager, de contribuer et ainsi être garants de la mise en œuvre de leur intégration en milieu scolaire ordinaire,
- rendre des individus capables en situation et leur permettre d’acquérir des connaissances, de construire des savoirs-être et de progresser vers l'autonomie,
- reconnaître les activités les mieux adaptées aux élèves accompagnés,
- mettre en place de bonnes méthodes afin d'assurer l'adaptation d'un contenu (qui fait parti d'ailleurs de la définition du «rôle»),
- valoriser les réussites,
- mettre en place des conditions favorables à un climat propice à l'apprentissage.

sont autant de fonctions faisant partie des missions de l'AVS, elles doivent assurément faire appel au sens pédagogique et être donc envisagées comme autant d'actes pédagogiques*(1), car dans le cas contraire la mission revêtirait un sens restrictif ne s'attachant qu'aux aspects techniques et à la manipulation physique de l'accompagnement.
En effet, l'aide de l'accompagnant est adaptée à chaque situation. Elle peut répondre à des besoins physiques et ne porter que sur certains gestes, elle peut satisfaire à la prise en charge de troubles du comportement et faire appel à des habilités éducatives, mais elle peut aussi résider dans l'assistance à des troubles d'apprentissages et faire appel à un sens pédagogique*(2).

*(1) Philippe Meirieu, professeur en sciences de l’éducation, énonce les trois axes de l’acte pédagogique :
1°) mobiliser les élèves : il s’agit de leur permettre de s’engager dans un apprentissage en stimulant leur intelligence et leur curiosité.
2°) structurer les savoirs, c’est-à-dire organiser et formaliser ce qui a été découvert.
3°) accompagner individuellement les parcours.

*(2) Janine Laurent-Cognet, Inspectrice de l'Education Nationale déclarait que «l’AVS est au cœur de la situation d’apprentissage. Il s’appliquera, aux côtés de l’enseignant, à repérer les points qui posent problème à l’élève dans l’environnement scolaire immédiat pour en rechercher les nouvelles modalités qui garantiront l’accessibilité pédagogique.»

Virginie Frappa


- Médiation - Inclusion - Intégration - Aide compensatrice - Accessibilité pédagogique - Accompagnement -